06/05/2014

Simon-Pierre Delcroix --> Le 09 Mai à 18 H.

C’est avec joie que je viens vous annoncer la visite de Simon Delcroix (mon 3e invité) ce vendredi 09 mai à 18 H. au Local Info de la Promotion Sociale de Jemappes à 18 h.

Simon sera accompagné de Gwénaëlle L’Hoste et Julien De Koning (voir les précédents articles).

Invitation cordiale !Venise.gif

En tant que professeur, présenter un étudiant qui fait partie de sa famille au 1er degré, en l’occurrence son propre fils, n’est pas chose aisée. 

Je lui ai demandé de le faire lui même, de m’écrire un petit texte pour me faciliter la tâche, je l’ai même tanné pendant plusieurs semaines, rien n’y a fait. Le bonhomme est en blocus pour les examens, pas le temps…

Donc, comme pour Gwén, je vais m’y coller…

Simon est de tous les étudiants diplômés de la section le plus jeune d’entre tous.

Inscrit à l’âge de 16 ans, il a accompli le cycle en 3 ans et est sorti en juin 2012 avec la mention que nous n’accordons que très rarement, à savoir la "Grande Distinction".

Quand je dis «nous» je dois préciser qu’au moment de la décision finale, en tant que père de l’élève, je me suis retiré de la délibération et c’est donc le jury sans moi qui décida de lui octroyer cette mention.

Simon est très indépendant, c’est sa nature. Il sait où il va et je n’ai jamais eu grand chose à lui dire.

Ici (à Blaton, à Wasmes, à Cuesmes… ) et ailleurs (à Venise, à Dublin, dans les Pouilles, en Provence… ) il a développé une approche du paysage/territoire très personnelle et cohérente. S’intéressant à des choses que par habitude on ne regarde pas ou plus, il a su redonner de l’intérêt à ces endroits ordinaires que sont les coins de rues déserts, les évacuations d’égouts, les dépotoirs, les abords des canaux, parkings, plages désertées…  

Il l’a fait avec une approche très humble sans volonté de faire du « spectacle » et de ses images sans tapage, il se dégage une grande poésie. Il est resté sobre et discret,  toujours à la bonne distance.  A la fois dedans mais aussi en dehors, comme en coulisse mais avec un coin de rideau levé pour jeter un œil sur la scène…  

Simon aime tout particulièrement la photographie argentique. S’enfermant dans le labo, tout seul pendant plusieurs heures, il en ressortait en fin de soirée avec 20 tirages de lecture sur papier périmé ! 

Il constituait des piles,  des séries. Il les manipulait les unes, les autres. Il dégageait, regroupait, écartait et venait ensuite nous proposer à Marie-Noëlle et moi même sa sélection. Souvent, nous n’avions rien à dire. Il avait été très sélectif, vu juste…

De ses nombreuses présélections il n’en avait retenu que 30 et pouvait alors commencer le travail de tirage sur papier baryté à présenter au jury.

C’est dans une boite sur feuilles volantes qu’il présenta ce travail.Boite noire001.jpg

Boite noire002.jpg

 

Parallèlement à ce travail intimiste il a aussi réalisé une série d’images numériques en couleur à Venise. Un travail de nuit sur les déplacements d’un bateau « Vaporetto » et de ses occupants. C’est sur les cimaises de l’espace Okhegem que ce travail fut présenté au public en juin 2012.

 

 

 

16:22 Écrit par Samuel Delcroix | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.